Claudine JUNIEN

Généticienne

Intervenante sur la plénière d’ouverture « Cap ou pas cap ? Peut-on dépasser nos limites ? » à 14h30

Heureux les audacieux qui s’affranchissent des limites ! Pour autant la société ne nous permet pas d’exister dans notre singularité. Bien que l’on espère être unique, nous sommes bien souvent des prototypes poussés à la conformité. L’audacieux est jugé marginal, original, inconscient, fou… Il est pointé du doigt parce qu’il sort des limites.

Dépasser ses limites, c’est sortir de sa zone de confort, prendre des risques, oser l’inhabituel, atteindre des performances exceptionnelles… ne sommes-nous pas tous aptes à le faire ? Pendant longtemps on a cru que non, que seules les personnes naturellement douées ou porteuses d’une génétique avantageuse avaient une chance de réussir. Par bonheur, notre connaissance des limites de soi est aujourd’hui remaniée en profondeur.

Dès lors, comment regarder la réalité sous un autre angle ? Comment être capable d’esprit critique, de libre arbitre, d’autonomie ? Quelles voies suivre pour se donner des défis plutôt que de croire que tout est vain ? Sommes-nous enfermés dans notre patrimoine génétique ou avons-nous la possibilité de nous libérer de ses gênes ? Comment questionner ce qui semblait indiscutable et nous risquer dans des voies nouvelles ? Dans notre époque en proie au doute et à la désinformation permanente, que doit-on apprendre pour surmonter nos limites ? D’ailleurs est-il souhaitable de les dépasser ?

Claudine JUNIEN est professeurs émérite de Génétique Médicale (UVSQ). Elle a créé et dirigé l’Unité de rechercher INSERM U383 « Génétique, Chromosome et Cancer »  à l’hôpital Necker-Enfants malades (Paris), jusqu’en 2009. Elle a lancé en France la SF-DOHAD (Société francophone pour l’origine développementale de la santé et des maladies), qu’elle a présidée jusqu’en 2015. Auteur de 272 publications, elle poursuit ses travaux de recherche à l’INRA (Jouy-en-Josas). Elle est membre de l’Académie Nationale de Médecine.